Mieux connaître les deux globe-trotteurs de l’équipe Lytchee en 10 questions

Jenny la présentatrice et rédactrice

Bonjour, moi c’est Jenny et je suis originaire de Suisse. Depuis ma plus tendre enfance, je suis attirée par la découverte d’autres pays. Dès que je voyage, je me sens épanouie et super enthousiaste à l’idée de partir à la rencontre d’autres cultures, de goûter à des saveurs exotiques ou encore d’explorer des lieux de culture incontournables. Passionnée par le voyage, j’ai suivi une formation en tourisme, avant de travailler au sein de plusieurs entreprises touristiques. Puis, je suis partie pour un voyage de 6 mois à travers l’Asie.

Pourquoi as-tu eu envie de partir 6 mois?

Partir en voyage, ce n’est pas comme partir en vacances. C’est une expérience de vie qui permet de se remettre en question et de mieux se connaître. En partant avec un seul sac à dos, on se sent totalement libres. Libres de toutes obligations et au retour, on ne voit plus le monde de la même façon. Ne faisant plus partie de ce rythme de vie effréné et de cette société de consommation délirante, on se pose beaucoup trop de questions mais la vie doit reprendre son cours… tout en gardant à l’esprit les profits de cette aventure. Je suis donc partie pour connaître cette liberté au quotidien et surtout pour vivre cette expérience qui vaut plus que de l’or car le voyage est une accumulation d’émotions qui reste éternellement en mémoire.

Quelle voyageuse es-tu ? Qu’est-ce que tu recherches dans tes voyages ?

Avant de connaître Sylvain, je partais avec une valise mais depuis que nous sommes ensemble, il m’a initié au fameux « backpacking » ou « voyage sac à dos » mais je vous rassure : au final, ça ne change pas énormément. C’est plus pratique lors des déplacements, c’est stylé mais pour le dos c’est moins amusant quand le poids augmente au fil des mois. Parfois, tu as juste envie de jeter ton sac par-dessus les épaules… La prochaine fois : je partirai avec encore moins d’habits, c’est promis. Sur place, je recherche l’exotisme : la cuisine typique, les rencontres, la culture, toutes les curiosités à ne pas manquer et je veux toujours tout explorer, sans rien oublier (enfin… on essaie !).

Après 6 mois de voyage, quelle est ta destination « coup de cœur » ?

Cette question est difficile car chaque pays possède sa propre magie mais je dirais que la Chine m’a vraiment émerveillé. En Chine, on se sent ailleurs et c’est envoûtant. Le mélange de la calligraphie chinoise, de la langue, de l’encens brûlé dans les temples, des maisons typiques ou encore de ce peuple attachant fait qu’on s’y sent bien.

De tous les pays visités, quelle est ta cuisine préférée ?

Là encore, c’est difficile de répondre à cette question mais je dirais que la cuisine chinoise m’a particulièrement plu. Chaque province propose ses spécialités, c’est donc une cuisine très variée. Que ce soit le mapo doufu, la fondue sichuanaise, les raviolis à la vapeur, les dim sum ou encore le canard pékinois, en Chine, on y mange bien. Suivent les cuisines vietnamienne et thaïlandaise qui me plaisent aussi énormément. En fait, j’adore tout simplement la cuisine asiatique.

Qui fut ta meilleure rencontre ?

Vous allez vous dire que je devrais devenir « sinologue » mais je me suis réellement attachée à une dame chinoise à Lijiang qui tenait quelques chambres dans une maison typique chinoise, tout en bois, avec une cour intérieure. Cette dame tenait toujours son bébé dans ses bras et était toujours prête à nous aider pour l’organisation de notre voyage. Il faut dire qu’elle avait aussi deux chiens très attachants qui nous attendaient chaque soir devant le portail. A la fin de notre séjour, elle nous a offert deux porte-bonheur chinois que nous gardons toujours précieusement et nous a accompagné jusqu’au portail pour nous dire au revoir. Après quelques larmes versées, je me suis rendue compte qu’elle s’était occupée de nous comme si nous faisions partie de sa propre famille.

Quel est le paysage que tu as le plus apprécié ?

J’adore les couchers de soleil et en Asie, j’ai l’impression que le soleil est plus grand, plus rond et plus proche qu’en Europe. Je me souviens spécialement du coucher de soleil sur le pont d’U Bein, près de la ville de Mandalay au Myanmar. Installés un peu à l’écart des touristes, nous avons photographié cette merveille jusqu’à ce que le soleil disparaisse. En fin de journée, des couleurs orangées se dessinent dans ce décor exceptionnel : un pont de teck traversant un lac, avec les reflets des pilotis sur l’eau. C’est une réelle carte postale.

Quelle est la destination que tu recommanderais à tes proches ?

Cela dépend des intérêts de chacun mais le Vietnam est une belle destination à découvrir. Les vietnamiens parlent anglais et certains savent même encore quelques mots de français. En traversant ce pays du sud ou nord ou du nord au sud, les paysages, la cuisine et les mentalités changent. Si vous n’avez que deux semaines, concentrez-vous sur l’une des deux régions : le nord ou le sud et si vous avez un mois, faîtes-vous plaisir en parcourant ce pays sur toute sa longueur. Sa cuisine est saine et légère, ses paysages sont uniques, ses plages sont charmantes et ses lieux de culture sont surprenants.

Qu’est-ce qui t’a le plus manqué pendant ces 6 mois ?

La famille et les amis. Eh oui ! Comme j’aime partager mes impressions au jour le jour, c’est vrai que parfois, j’aurais bien aimé prendre le téléphone et parler avec mon entourage… mais heureusement il y a Skype et WhatsApp pour prendre des nouvelles et expliquer ses petites aventures et ses états d’âme.

Raconte-moi ta meilleure et ta pire expérience en voyage ?

Ma meilleure expérience fût la demande en mariage par mon conjoint sur la Grande Muraille de Chine. Emotionnellement, c’était féerique : à l’écart des foules, à quelques heures de bus de Pékin, nous étions seuls au milieu de ce lieu d’une beauté exceptionnelle. Que demander de mieux ? La Grande Muraille est symbole de puissance, de longévité et elle serait même visible depuis l’espace.

Ma pire expérience fût la longue et pénible démarche entreprise pour l’obtention de notre visa chinois. A Hanoi, nous avions demandé à la réceptionniste de notre hôtel si elle pouvait nous aider vu qu’elle proposait ce service. A notre plus grand étonnement, elle nous a confirmé que la procédure était simple et qu’on aurait notre visa d’un mois en quelques jours seulement. Ca n’a pas été le cas. Nous avons obtenu un visa de deux semaines, ce qui a totalement perturbé la planification du début de notre voyage en Chine.

Quels sont les conseils que tu pourrais donner pour qu’un voyage en couple se passe au mieux ?

Être amoureux. Si vous vous aimez, il n’y aucune raison que le voyage se passe mal. Au contraire, il renforce votre complicité. En plus, c’est un bon test pour la suite de votre relation : si ça casse, c’est que vous ne deviez pas être ensemble, si ça passe, mariez-vous ! Après, il arrive que quelques tensions s’installent en cours de route mais comme dans votre vie de couple de tous les jours : c’est normal, il suffit simplement de discuter et de trouver des compromis.

Sylvain Botter lytchee

Sylvain le caméraman et réalisateur

Bonjour, je suis originaire de Suisse et travaille en tant que graphiste dans une agence de communication. Je me passionne pour la vidéo et la photographie. J’aime explorer de nouvelles techniques de tournage et créer des effets spectaculaires tels que le timelapse ou l’hyperlapse. Fou de voyage et féru de cuisine, j’aime également découvrir de nouvelles saveurs exotiques en expérimentant la cuisine ambulante dans chaque pays visité. Créatif dans mon approche, je recherche sans cesse l’innovation et rêve un jour de fonder une entreprise avec ma conjointe.

Pourquoi as-tu eu envie de partir 6 mois ?

Ayant déjà voyagé sac au dos quelque années plus tôt en Amérique latine, j’avais déjà attrapé le virus du voyage. En outre, la routine « métro boulot dodo » me déprimait et j’avais ce rêve de partir avec ma conjointe faire un tour du monde depuis longtemps. Il s’est avéré qu’il s’agissait du bon moment étant donné que je planifiais de demander Jenny en mariage et de me stabiliser par la suite.

Quel voyageur es-tu ? Qu’est-ce que tu recherches dans tes voyages ?

Je recherche l’adrénaline, la grande aventure quoi. J’aime improviser et me « perdre » volontairement. C’est toujours dans cette situation qu’on fait les plus belles découvertes et rencontres. Passionné de culture et de gastronomie, je recherche les meilleurs activités et restaurants dans chaque lieu visité.

Après 6 mois de voyage, quelle est ta destination « coup de cœur » ?

J’ai adoré la Chine. Ayant déjà vécu 6 mois à Pékin à travers un échange universitaire et ayant demandé la main de Jenny sur la Grande Muraille, ce pays m’a procuré plein d’émotions et j’entretiens donc une relation spéciale avec cette destination. En outre, l’immensité de ce pays, la culture et l’histoire de ce peuple en font une destination de rêve pour le type de voyageur que je suis. Ce pays a tellement à offrir et peu d’occidentaux s’y rendent, ces derniers gardant toujours une image négative de pollution dans les villes.

De tous les pays visités, quelle est ta cuisine préférée ?

Ma cuisine préférée reste définitivement la cuisine chinoise. Elle est très variée, il y a des légumes et beaucoup de nouilles « maison ». J’apprécie tout particulièrement la cuisine de la région du Sichuan car elle est basée sur un mélange d’épices subtiles telles que le poivre de Sichuan. De plus, elle est très pimentée.

Qui fut ta meilleure rencontre ?

Nous avons séjourné plusieurs jours dans une maison d’hôte dans la péninsule de Bukit à Bali. Cette famille nous a accueilli à bras ouverts et j’en garde un souvenir mémorable. La dame qui s’occupait de nous nous préparait des pancakes à volonté chaque matin et s’inquiétait toujours pour nous.

Quel est le paysage que tu as le plus apprécié ?

Les rizières de Longji en Chine. Ce spectacle fabuleux de rizières en terrasse démontre l’aptitude de l’être humain à apprivoiser et modifier le paysage. Les tribus vivant là-haut vivent en harmonie dans un monde à part. Mais pour en profiter, il faut le mériter ! Il a fallu grimper dans la montagne une bonne heure avec plus de 35 kilos sur le dos !

Quelle est la destination que tu recommanderais à tes proches ?

Cela dépend de leurs intérêts. Pour les fans de plage, le Vietnam. Le pays regorge d’endroits magnifiques pour se baigner et profiter du soleil les pieds dans le sable. De plus, on y mange très bien. Pour les fans de randonnée, je recommanderais la Chine. Les paysages karstiques du Sud de la Chine, les rizières ou encore les glaciers sont toutes des destinations incroyables à découvrir. Pour les fans de gastronomie, je recommande la Chine mais aussi la Thaïlande. En effet, la cuisine thaïlandaise est épicée et subtile. Elle a des influences de l’Inde et de l’Asie du Sud-est. Mélanges de curry, de nouilles sautées et de bouillons, elle est diversifiée et succulente.

Qu’est-ce qui t’a le plus manqué pendant ces 6 mois ?

Etonnement, malgré le fait que je suis Suisse, le fromage ne m’a pas manqué. Mais le pain et le vin, oui. L’Asie n’a pas la même culture du petit-déjeuner et est plus axée « riz » que « blé ». Il est presque impossible de trouver du pain, mis à part dans les mégalopoles au Nord de la Chine ou encore au Laos, pays de l’ex-Indochine ayant gardé de fortes influences françaises. Quant au vin, il m’a également manqué. Etant un fin gourmet, j’aime toujours accompagner un bon repas d’un bon verre de rouge.

Raconte-moi ta meilleure et ta pire expérience en voyage ?

Ma meilleure expérience reste le jour où j’ai demandé Jenny en mariage sur la Grande Muraille. Ce jour-là, j’ai décidé de l’emmener en prenant les bus publics. Quelle aventure ! Après 3h de bus entre les poules et les coqs ainsi qu’une heure d’attente, nous sommes arrivés à 15h sans avoir déjeuné, sur une autre parcelle de muraille que celle qui était prévue. Cette mésaventure était finalement une aubaine pour une demande en mariage, étant donné que nous nous sommes retrouvés seuls sur près de 500 mètres de muraille comme si nous l’avions « privatisée ».

La pire expérience reste une chambre d’hôte miteuse à Melaka en Malaisie. La chambre était minuscule, les matelas posés au sol et l’hygiène plutôt douteuse. En outre, c’était infesté de moustiques tigres alors qu’il s’agissait d’une zone à haut risque de fièvre tropicale transmissible par les piqûres de moustiques. Finalement, nous avons encore découvert des excréments de rats dans la salle de bains.

Quels sont les conseils que tu pourrais donner pour qu’un voyage en couple se passe au mieux ?

Mon premier conseil serait de s’assurer d’avoir déjà passé des vacances ensemble. En effet, beaucoup de couples de nos jours vivent très indépendamment l’un de l’autre. Et lorsqu’ils se retrouvent tous les jours ensemble, 24h sur 24, rien ne va plus. Je dirais aussi qu’il est important de s’assurer d’avoir les mêmes intérêts dans la vie avant de partir 6 mois sac au dos. En effet, des décisions communes doivent être prises tous les jours et cela est bien plus simple quand on pense de la même manière.

Send this to friend