Une escapade sur le lac Inle, entre montagnes et eaux immaculées

Birmanie, lac Inle, pêcheur

Au milieu des montagnes de l’état shan, le lac Inle se situe à près de neuf cents mètres d’altitude à l’Est de la Birmanie. Figurant parmi les plus beaux paysages d’Asie du Sud-Est, le lac Inle est habité par les Intha, une communauté d’artisans, de pêcheurs et de commerçants qui a construit ses maisons sur pilotis sur le lac et qui vit principalement de l’agriculture. Ils cultivent des tomates vendues dans tout le pays mais aussi du riz, sésame et autres légumes. Ce qui est unique est que leurs potagers poussent sur des jardins flottants qui ressemblent à des îles flottantes végétales composées de jacinthes d’eau, algues, racines et autres plantes. Couvrant le quart de la superficie du lac, ces jardins émergent des eaux, profondes de 2 mètres seulement et des pieux les retiennent pour les empêcher de dériver. Les Intha ont développé cette technique d’agriculture originale pour s’adapter à cet univers lacustre.

pêcheur lac Inle, Birmanie

Une autre particularité de ce lac est la pêche. Est-ce que vous avez déjà vu les fameux pêcheurs du lac Inle qui pagaient à l’aide d’une jambe ? C’est ici qu’ont lieu ces scènes magiques uniques au monde qui ressemblent à des danses se déroulant au milieu d’un panorama exceptionnel. En effet, les pêcheurs attrapent les poissons grâce à une technique de navigation pittoresque qui se maîtrise qu’après de longues années de pratique. Ils rament et pêchent à l’aide d’une jambe et d’un panier auquel est attaché un filet qu’ils ramènent sur leur barque lorsqu’un poisson se trouve emprisonné. Ce savoir-faire ancestral est un véritable art authentique qui ne se pratique qu’au lac Inle. Toutefois, cette technique de pêche est menacée due à l’activité humaine croissante. Les pêcheurs ne trouvent  alors que très peu de poissons dans ce lac dont la superficie a diminué. L’une des causes principale serait la déforestation des montagnes voisines qui augmenterait la quantité de sédiments s’écoulant dans les rivières qui alimentent le lac. L’écosystème du lac se retrouve donc menacé.

pirogue, lac Inle, Birmanie

Un hôtel à Nyaunshwe ou sur le lac Inle ? Où se loger au Lac Inle ?

En ce lieu, les villages, les monastères et les pagodes ne sont accessibles qu’en pirogue. Lors de votre arrivée dans cette zone, prévoyez 12’500 kyats, ce qui équivaut à 8 euros afin de payer la taxe d’entrée, valable plusieurs jours. La plupart des hébergements et des restaurants se situent à Nyaungshwe, une petite ville située au nord du lac mais il est également possible de loger dans des bungalows sur pilotis directement sur le lac. A vous de choisir selon votre budget, les tarifs des hébergements sur le lac, étant bien entendu plus élevés que ceux de Nyaungshwe.

Bonnes adresses à Nyaungshwe : si vous n’avez pas envie de manger birman, rendez-vous à Live Dim Sum House qui prépare de délicieux dim sum. C’est une bonne option pour de la cuisine cantonaise, une alternative aux buffets birmans.

En fait, nous logions juste à côté au Yar Pyae Hotel qui sert de succulents pancakes au chocolat et à la banane au petit-déjeuner. Par contre, en ce qui concerne l’emplacement, cet hôtel se situe à 15-20 minutes à pied des départs en pirogue pour une journée sur le lac Inle.

En outre, Nyaungshwe est le principal lieu de départ pour des circuits en bateau sur le lac dont le coût est d’environ 15’000 kyats pour la journée mais dont le prix peut varier entre 9 et 12 euros en fonction des lieux inclus. Partez tôt le matin lorsque le lac est calme et que le lever du soleil se reflète sur les eaux. C’est aussi à ce moment-là que vous verrez les fameux pêcheurs actifs tôt le matin ou tard le soir. N’oubliez pas d’emporter de quoi vous couvrir car les matinées et soirées sont fraîches et si vous êtes sensible au bruit, emportez des Boules Quies pour ne pas entendre le bruit des moteurs.

Birmanie, lac Inle, Nampan

Les activités sur le Lac Inle

La visite des ateliers d’artisanat

Lytchee_notes_3_sur_6

Orfèvrerie, ateliers de tissage de soie, construction de barque, fabrication de cigares ou confection d’ombrelles. Ici, l’artisanat pratiqué par les Intha et les autres ethnies de la région se retrouve sur plusieurs sites du lac. Pour observer le savoir-faire des artisans, la visite de ces ateliers n’est pas inintéressante mais l’objectif de notre visite sur le Lac Inle est plutôt de découvrir les paysages et d’observer la vie des habitants sur l’eau. Nous ne nous attardons donc pas dans ces boutiques.

Birmanie, lac Inle, pirogue

Notre batelier nous emmène d’abord dans un atelier de bijoux en argent où sont confectionnés des pendentifs en forme de poisson ou encore des colliers, des bagues et des bracelets sur lesquels sont gravés des motifs de tribus.

Birmanie, lac Inle, argent, bijou

Après cette visite, nous nous dirigeons vers un atelier de tissage d’ombrelles. Originaires de la ville de Pathein à l’ouest de Yangon, deux sortes d’ombrelles sont confectionnées, celles pour se protéger du soleil et celles pour se protéger de la pluie qui sont imperméables grâce à l’application de plusieurs couches de résine.

Birmanie, lac Inle, ombrelles

Habituellement vêtues de soie ou de coton imperméable, les ombrelles du lac Inle sont recouvertes de papier shan. A Pindaya, une petite ville située non loin du lac Inle connue pour ses ateliers d’ombrelles, vous pourrez observer la fabrication de ce papier, issu de la fibre du mûrier.

Birmanie, lac Inle, ombrelles

Nous nous rendons ensuite dans une petite manufacture de cheroots qui sont des cigares coupés aux deux extrémités pendant leur processus de fabrication. Ils sont enroulés artisanalement à la main par des femmes qui en fabriquent près de 500 par jour.

Birmanie, lac Inle, cigares

Le complexe de stupas à Indein

Birmanie, lac Inle, Indein

Nous reprenons ensuite notre pirogue pour nous rendre au village d’Inthein à l’extrémité sud-ouest du lac où se trouve la pagode Shwe Inn Thein Paya en-haut d’une colline. Après avoir traversé la galerie marchande envahie par des étals de souvenirs, nous nous retrouvons au milieu de plus de 1’054 stupas, la plupart construits entre le 17ème et 18ème siècle. Au milieu de la végétation, contemplez les stupas dorés et les temples en brique.

Le village flottant de Nam Pan

Birmanie, lac Inle, Nampan

L’avant-dernière étape de la journée est Nam Pan, un village lacustre entièrement construit sur pilotis. Au sein de ce village flottant, vous pourrez naviguer entre les jardins où les fermiers récoltent des fleurs, tomates, courges et autres fruits et légumes. Observez la vie locale sur les berges de ce lac où la vie sur l’eau reflète une ambiance apaisante. A part le bruit des moteurs des embarcations en teck, tout est si paisible.

Le plus vieux monastère du lac Inle

Birmanie, lac Inle, monastère

Avant de revenir à Nyaungshwe, ne manquez pas de vous arrêter à Nga Hpe Kyaung, également nommé « Jumping Cat Monastery », le plus grand et le plus vieux monastère de la région construit tout en bois au milieu du 19ème siècle. Il impressionne par ses piliers dorés en teck et par ses statues de Bouddha. Autrefois, ce temple était connu pour ses chats qui sautaient à travers des cerceaux et qui étaient dressés par des moines mais aujourd’hui, cette pratique n’est plus exercée.

Le marché des cinq jours

Birmanie, lac Inle, Mingala market

L’une des activités les plus connues au Lac Inle est le marché des cinq jours mais nous n’avons pas eu la chance de s’y rendre. C’est un incontournable car c’est le lieu de rendez-vous des minorités ethniques qui y vendent des poissons, légumes, fruits, épices, fleurs mais aussi de l’artisanat local. Ce marché se déplace de ville en ville sur cinq jours dans la région du lac Inle. Si vous non plus, vous ne pouvez pas vous y rendre, réconfortez-vous avec le Mingala Market à Nyaungshwe qui se trouve à l’entrée de la ville.

Notre carte personnalisée vous permet d’avoir un aperçu de la localisation des différents sites dont nous venons de discuter. La plupart de ces lieux se trouvent sur le lac ou dans la petite villes de Nyaungshwe au bord du lac Inle.

Entre les pêcheurs équilibristes et la vie locale de ces surprenants villages flottants, votre visite du lac Inle restera certainement l’un de vos meilleurs souvenirs, lors de votre voyage en Birmanie. Le lac Inle, c’est une escapade magique, au milieu d’une nature exceptionnelle qui surprendra plus d’un voyageur. L’ambiance apaisante qui y règne est indescriptible. Mais depuis quelques années, le lac Inle est menacé à cause de l’expansion des jardins flottants, l’utilisation d’engrais chimiques, le développement touristique incontrôlé et surtout la déforestation. Espérons que des mesures soient prises afin de conserver l’un des sites les plus magiques d’Asie. Ce lieu de vie de l’ethnie Intha où les maisons surgissent de l’eau et où les rues sont des canaux.

Si vous avez aimé cet article, ne manquez pas notre reportage sur lac Inle et si vous n’êtes pas encore abonné à notre chaîne YouTube et que vous êtes passionné de voyages, n’hésitez pas à vous abonner pour visionner nos vidéos sur d’autres destinations.

Si vous avez des commentaires ou des remarques par rapport à cet article et suite à votre propre expérience, laissez votre avis. Nous sommes toujours très heureux d’échanger nos expériences de voyage avec vous et de connaître vos bons conseils.

One Comment on “Une escapade sur le lac Inle, entre montagnes et eaux immaculées

  1. Pingback: Lytcheetv | Pearltrees

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Send this to a friend